Le succès des couples qui durent.

S’il y a bien une chose que je constate au fur et à mesure de mes rencontres et de ma vie personnelle, c’est que le couple est quelque chose d’assez fantasmé, tout le monde veut être heureux en couple, comme dans les films et les Disney de notre enfance.

Puis vous vous retrouvez avec votre partenaire, parfois mariés avec des enfants, et la désillusion intervient. Ce n’est pas tout à fait ce que vous aviez imaginé… Vous êtes deux individus distincts, avec des besoins différents, des envies différentes, et il n’est pas toujours chose facile de concilier les deux.

Mark Manson a interrogé plus de 1500 personnes mariés depuis 15, 20, 30 ans et plus, en leur demandant de témoigner de leur histoire personnelle. L’analyse des témoignages de chaque couple permet de se rendre compte qu’ils donnent tous de manière assez répétitive les mêmes réponses.

Voici ci dessous toutes les astuces tirées du travail de Mark Manson et John Gottman pour en finir avec le mythe du couple parfait, et vous aider à comprendre ce qui marche sur le long terme. Illustré par les témoignages de personnes marié(e)s depuis plus de 15 ans, c’est étape par étape que nous découvrirons ensemble les éléments essentiels pour un couple en bonne santé.

Vous pouvez naviguer sur la page via le menu ci dessous ou bien simplement lire l’article en entier.

1- Etre ensemble pour les bonnes raisons.

2- Ayez des attentes réalistes de la relation de couple.

3- Le respect.

4- La communication et la confiance.

5- Une relation saine signifie deux individus sains.

6- Donnez vous de l’espace l’un l’autre.

7- Vous et votre partenaire allez évoluer et changer de façon inattendue: Accueillez-le.

8- Apprenez à gérer les conflits.

9- Apprenez à pardonner.

10- Les petites attentions.

11- Le sexe compte… beaucoup.

12- Soyez pratiques, créez des règles de vie à deux.

13- Apprenez à surfer sur les vagues de la vie.

Remerciements


1- Etre ensemble pour les bonnes raisons.

« Ne jamais être avec quelqu’un parce que quelqu’un d’autre vous a mis la pression. Je me suis marié la première fois parce que j’ai eu une éducation catholique et que c’est ce que l’on est censé faire. J’avais faux. La seconde fois, parce que j’étais seul, me sentais misérable et je pensais qu’avoir une femme amoureuse règlerai tous mes problèmes. Encore Faux. Cela m’a pris 3 essais pour comprendre ce qui aurait dû être évident depuis le début, la seule et unique raison pour laquelle vous devriez être avec quelqu’un est simplement parce que vous aimez passer du temps avec cette personne. Oui, c’est vraiment aussi simple que cela. » _Greg.

Avant d’aller voir ce qu’il est essentiel de faire dans un couple, il est judicieux de commencer par ce qui est à éviter. La première chose, c’est d’être avec une personne pour d’autres raisons que l’amour :

  • Pression des amis et de la famille.
  • Parce que vous vous sentez seul et que tous vos amis sont en couple, et choisir la première personne avec laquelle vous vous entendez à peu près bien pour vous poser.
  • Etre ensemble pour l’image : parce que la relation rend bien sur le papier (il a de l’argent, elle a un emploi stable, il fait du sport, elle est cultivée…). Ou parce que vous êtes bien assortis sur les photos…  et non parce que les deux personnes ont une réelle admiration l’un pour l’autre.
  • Etre naïf, sans espoir et penser que l’amour résoudra tout.
  • Se mettre avec quelqu’un pour combler un manque. Utiliser l’amour de quelqu’un d’autre pour apaiser vos propres problèmes émotionnels fait que vous allez créer une relation basée sur la dépendence affective. Une dynamique malsaine va progressivement se mettre en place puisque vous allez chacun utiliser l’amour de l’autre pour combler votre vide et ne pas voir votre manque d’amour pour vous même.

Nous développerons cette notion de codépendance plus loin dans l’article mais pour le moment, il est utile de signaler que l’amour en lui-même, est neutre. C’est quelque chose qui peut être sain ou malsain, aidant ou blessant, selon le pourquoi et le comment vous aimez l’autre personne et êtes aimés en retour. En lui-même, l’amour n’est jamais suffisant pour faire durer une relation.

Comme nous le verrons tout le long de cet article, tout ce qui fait fonctionner une relation (heureuse et durable pour les deux personnes), demande une admiration profonde l’un pour l’autre. Sans cette admiration mutuelle, il est difficile de maintenir le reste.

Haut de page


2- Ayez des attentes réalistes de la relation de couple.

« Vous n’allez absolument pas être gaga l’un de l’autre tous les jours pour le reste de votre vie, et tous les « et ils vécurent heureux pour toujours » préparent seulement les gens à un échec. Car après, à l’instant même où ils réalisent qu’ils ne sont plus gaga l’un de l’autre, ils pensent que la relation est cassée et terminée et qu’ils doivent en sortir. Non ! Il va y avoir des jours, des semaines ou peut-être plus, où vous ne serez plus dans un amour béat. Vous allez même vous réveiller certain matins et penser « ugh, tu es toujours là … ». Et c’est normal ! Et plus important encore, dépasser ça en vaut vraiment la peine, car ça aussi, changera. En un jour, une semaine ou même plus, vous regarderez cette personne et serez inondés par une vague d’amour géante, et vous allez l’aimer bien plus encore que ce que vous pensez possible d’aimer. Car l’amour est vivant et évolue constamment. Il s’étend, se comprime, se fond et s’approfondit. Ca ne sera plus comme c’était avant, ou comme ça sera, et ça n’a pas à l’être. Je pense que si plus de couples comprennent cela, ils seraient moins enclins à paniquer et se précipiter à rompre ou à divorcer. » _Paula.

L’amour est quelque chose de très intéressant. L’amour nous rend béats, étourdis et nous fait planer… comme une drogue, il nous amène à faire des folies déraisonnées pour l’autre, et lorsqu’il n’est plus là… alors nous pouvons nous sentir brisé, vide…. Parce que nous sommes pris dans le jeu des emotions.

L’amour romantique est quelque chose de naturel qui permet d’assurer la procreation. Mais il faut savoir que cela dure généralement quelques années, au mieux. Cet état émotionnel vertigineux que vous avez en regardant les yeux de l’être aimé au début s’en va, et c’est le cas pour tout le monde.

Alors, une fois parti, vous avez besoin de savoir que vous vous êtes installés avec une personne que vous respectez sincèrement et avec qui vous aimez passer du temps, autrement, les choses vont devenir plus difficiles.

Le vrai amour, (profond, l’amour respectueux, imperméable aux caprices émotionnels ou aux fantaisies), est un choix. C’est un engagement constant envers une personne, peu importe les circonstances actuelles. C’est un engagement envers une personne dont vous comprenez qu’elle n’est pas là pour vous rendre tous les jours heureux (et n’a pas à le faire !), une personne qui aura besoin de compter sur vous parfois, tout comme vous pourrez compter sur elle.

Cette forme d’amour est bien plus difficile. Premièrement parce que ça ne nous procure pas de sensations fortes, et cela signifie négocier avec les insécurités, les peurs et les idées d’une autre personne, même si vous ne le voulez pas.

Néanmoins cette forme d’amour est bien plus satisfaisante et significative. Et, à la fin de la journée, c’est ce qui vous apporte le réel bonheur, et non juste une nouvelle série d’émotions fortes.

« Ils vécurent heureux jusqu’à la fin des temps n’existe pas. Chaque jour vous vous réveillez et décidez d’aimer votre partenaire et votre vie, le bon, le mauvais et le moche. Parfois c’est une bataille, parfois vous vous sentez comme la personne la plus chanceuse au monde.»        _ Tara.

Beaucoup de personnes sont accros aux haut et bas que procurent l’amour romantique. Ils sont dedans pour ressentir des émotions fortes, et dès qu’elles s’en vont, ils en font de même avec la relation.

Beaucoup de gens se mettent dans une relation afin de compenser quelque chose qu’il leur manque ou une partie d’eux qu’ils détestent. C’est un aller simple vers une relation toxique car cela rend votre amour conditionnel. Vous allez aimer votre partenaire tant qu’il vous aide à vous sentir mieux au sujet de vous-même. Vous lui donnez à condition qu’il vous donne. Vous le rendez heureux à la condition qu’il vous rende heureux.

Cet amour conditionnel empêche toute réelle et profonde intimité d’apparaître et enchaîne la relation aux aléas des drames internes de chaque personne. Si vous le désirez profondément, votre partenaire est la meilleure personne pour apprendre cet amour profond et inconditionnel.

 

Haut de page


3- Le facteur le plus important d’une relation n’est pas la communication, mais le respect.

« Ce que je peux vous dire c’est que la chose la plus importante au-dessus de tout le reste est le respect. Ce n’est pas l’attraction sexuelle, l’apparence, les objectifs communs, la religion, ni même l’amour. Il y a des moments où vous ne ressentirez plus l’amour pour votre partenaire. C’est la vérité. Mais ne perdez jamais le respect pour votre partenaire. Une fois qu’il est perdu, vous ne le récupèrerez jamais. » _Laurie.

Au fur et à mesure des lectures des témoignages, on se rends compte que les personnes en couple depuis 10 ou 15 ans parlent presque tous de communication comme étant la chose la plus importante: parler souvent, ouvertement, de tous les sujets, même si cela peut être blessant.

Ce point est évidemment important, mais nous avons remarqué que les témoignages des couples mariés depuis 20, 30 ou même 40 ans parlent tous de Respect.

A travers leur grande expérience, ils ont appris que la communication, peu importe son ouverture, sa transparence, va toujours être rompue à un moment donné. Les conflits sont inévitables, et les sentiments peuvent être blessés.

La seule chose à comprendre pour vous et votre partenaire, pour amortir la chute due au caractère humain, c’est un infaillible respect l’un pour l’autre, le fait de garder une haute estime l’un de l’autre, de croire l’un en l’autre et avoir confiance sur le fait que votre partenaire fait de son mieux avec ce qu’il a.

Sans ce respect pour vous soutenir, vous douterez des intentions de l’un envers l’autre. Vous allez juger ses choix et empiéter sur son indépendance. Vous ressentirez le besoin de cacher des choses par peur de la critique. Et c’est le moment ou la faille commence à apparaître.

« Mon mari et moi sommes ensemble depuis 15 ans cet hiver. J’ai beaucoup pensé à ce qui nous gardait ensemble, alors que les mariages autour de nous partent en vrille (sérieusement, c’est partout, comme si c’était à la mode). Le seul mot qui me revient tout le temps est Respect. Bien sûr, cela signifie montrer du respect, mais c’est très superficiel. Simplement le montrer n’est pas suffisant. Vous devez le ressentir profondément à l’intérieur de vous. Je respecte profondément et sincèrement mon partenaire pour son éthique du travail, sa patience,  sa créativité, son intelligence, et ses valeurs fondamentales. De ce respect vient tout le reste (confiance, patience, persévérance (car parfois la vie est vraiment dure et vous devez tous les deux persévérer). Je veux entendre ce qu’il a à dire, (même si je ne suis pas d’accord avec lui), car je respecte son opinion. Je veux lui permettre d’avoir des moments libre au sein de nos vies incroyablement occupées, car je respecte son choix de passer son temps libre comme il le veut et avec qui il le veut. Vraiment, c’est ce respect mutuel qui fait que nous nous sentons chacun en sécurité pour partager les parties de nous les plus intimes et les plus profondes avec l’autre. »_Nicole 

 

Vous devez aussi vous respecter vous-même. Tout comme votre partenaire doit se respecter lui-même également. Car sans cela, vous ne vous sentirez pas à la hauteur du respect que vous porte votre partenaire. Vous ne serez pas capable de l’accepter et trouverez toujours un moyen de le saboter. Vous ressentirez toujours le besoin de compenser et de vous prouver que vous êtes dignes d’amour, ce qui va simplement créer des écarts dans la relation.

Le respect de votre partenaire et le respect de vous-même est intimement relié. Comme le disait Olov : « Respectez-vous et respectez votre femme, ne lui parlez jamais mal, ne parlez jamais mal d’elle. Si vous ne respectez pas votre femme, vous ne vous respectez pas vous-même. Vous l’avez choisie, vivez avec ce choix ».

Alors le respect, à quoi ça ressemble ? Et bien ça commence par ces choses là :

  • Ne JAMAIS dire du mal de votre partenaire, ni vous plaindre de lui/elle à vos amis. Si vous avez un problème avec votre partenaire, vous devriez avoir une conversation avec lui/elle en premier lieu, non avec vos amis. Le fait d’en parler mal va écorcher votre respect pour cette personne, et vous n’allez pas vous sentir mieux, mais au contraire, vous vous sentirez encore plus mal d’être avec lui/elle.
  • Respectez le fait qu’il ait des activités, intérêts et perspectives différentes des vôtres. Même si vous dépenseriez votre temps et votre énergie différemment, cela ne signifie pas que c’est mieux ou moins bien, il n’y a pas de raisons de le juger.
  • Respectez le fait que la parole est égale dans le couple, que vous êtes une équipe, et si une personne de l’équipe n’est pas heureuse, alors l’équipe ne peut pas parvenir au succès.
  • Pas de secrets entre vous. Si vous êtes vraiment ensemble et que vous vous respectez l’un l’autre, tout devrait être juste et honnête. Vous avez une attirance pour quelqu’un d’autre ? Discutez-en. Riez-en. Vous avez un fantasme sexuel qui vous semble ridicule ? Soyez ouvert à ce sujet. Rien ne devrait être limitant.

Le respect va de paire avec la confiance. Et la confiance est l’élément vital de toute relation. Sans confiance, il ne peut pas y avoir d’intimité et de confort. Sans confiance, votre partenaire deviendra une responsabilité à gérer, un élément à éviter et à analyser, au lieu d’être un cocon rassurant et protecteur pour votre cœur et votre esprit.

Haut de page


4- La communication et la confiance.

Parlez ouvertement de tout, y compris des choses qui blessent.

« On parle toujours de ce qui nous fait chier l’un chez l’autre à nos amis. […] Nous avons tellement d’amis qui sont dans des mariages qui ne fonctionnent pas bien et ils me parlent toujours de ce qui ne va pas. Je ne peux rien pour eux, ils doivent en parler à leur épouse, c’est la seule personne qui peut les aider à trouver une solution. Si vous trouvez le moyen d’être toujours capable de discuter avec votre épouse de ce qui ne va pas, alors vous pourrez travailler sur le problème. » _Ronnie

« Il ne peut pas y avoir de secrets. Les secrets vous divisent. Toujours. »_Tracey

Si quelque chose vous encombre dans la relation, vous devez être capable de le dire. Le dire permet d’établir la confiance et la confiance construit l’intimité. Peut-être que cela peut blesser, mais vous devez le faire. Personne ne peut réparer votre relation à votre place, et ce n’est d’ailleurs pas le rôle de quelqu’un d’autre.

Derrière le respect, la confiance est le critère le plus mentionné par les couples pour une relation saine. Beaucoup de personnes en parlent dans le contexte de la jalousie et de la fidélité, faites confiance à votre partenaire pour sortir seul, ne soyez pas inquiet ou énervé si vous le voyez discuter avec quelqu’un d’autre etc…

Mais la confiance va bien plus loin que ça. Car quand on parle d’une vraie relation longue, vous en venez à de réelles questions de vies. Si vous venez à disparaître demain, ferez-vous confiance à votre partenaire pour s’occuper des enfants par lui-même ? Lui faites-vous confiance pour gérer votre argent et prendre des décisions sous pression ? Lui faites-vous confiance pour ne pas se retourner contre vous ou vous blâmer lorsque vous faites des erreurs ?

Voilà des choses difficiles à faire. Et c’est d’autant plus difficile d’y penser lorsqu’on démarre tout juste une relation. La confiance du début est facile car elle concerne de petites choses peu importantes.

Mais plus profond est l’engagement, plus vos vies sont entrelacées, et plus vous devrez faire confiance à votre partenaire pour agir dans votre intérêt en votre absence.

Il y a une vieille chanson de Ben Folds où il chante « Il me semble que si tu ne peux pas faire confiance, on ne peut pas te faire confiance ». La méfiance a tendance à engendrer la méfiance. Si votre partenaire est toujours à fouiner dans vos affaires, vous accusant d’avoir fait des choses que vous n’avez pas faites, en questionnant toute vos décisions, vous allez naturellement remettre en question ses intentions également, pourquoi est-elle si anxieuse ? Et si elle-même cachait quelque chose ?

La clef pour favoriser et maintenir la confiance dans la relation est pour les deux partenaires d’être totalement transparent et vulnérable :

  • Si quelque chose vous dérange, dites-le. C’est important pour gérer les problèmes quand ils arrivent, mais cela prouve aussi à votre partenaire que vous n’avez rien à cacher.
  • Tous ces terrains un peu glissants, les choses que vous détestez partager avec les gens ? Partagez-les avec votre partenaire. Non seulement c’est guérisseur, mais vous et votre partenaire devez avoir une bonne compréhension du fonctionnement et des névroses de l’autre, ainsi que la façon dont vous choisissez de compenser cela.
  • Faites des promesses et tenez les. La seule manière de reconstruire la confiance une fois qu’elle a été brisée est à travers une fiabilité démontrée au fil du temps. C’est seulement prenant conscience de vos erreur précédentes et en posant une action efficace pour les corriger que vous pourrez construire cette base.
  • Apprenez à discerner les comportements sombres de votre partenaire des vôtres, et inversement. Ce n’est pas évident et va certainement nécessiter des confrontations pour arriver au plus profond de vos deux êtres. Mais dans la plupart des embrouilles de couple, une personne pense que quelque chose est complètement normal et l’autre pense que c’est complètement abusé. Il est souvent très difficile de distinguer qui est irrationnel et névrosé et qui est raisonnable et veut le meilleur pour le couple. Soyez patient pour comprendre qui est quoi et à quel moment c’est votre névrose interne qui parle, et soyez honnête là-dessus. Ayez en conscience, et efforcez-vous de vous améliorer.

La confiance est comme une assiette chinoise. Si vous la lâchez et qu’elle se brise, vous pouvez réassembler les morceaux avec beaucoup de travail et de soin. Si vous la lâchez une seconde fois, elle va se briser en deux fois plus de pièces que précédemment, et vous aurez besoin de deux fois plus de temps et de soin afin de la réassembler à nouveau. Mais lâchez-la suffisamment de fois, et elle va se briser en tellement de petits morceaux que cela deviendra très compliqué de la réassembler, peu importe ce que vous ferez.

Haut de page


5- Une relation saine signifie deux individus sains.

« Comprenez que c’est votre job de vous rendre heureux, ce n’est PAS le rôle de votre mari/épouse. Je ne suis pas en train de dire que vous ne devriez pas faire de belles choses l’un pour l’autre, ni que votre partenaire ne peut pas vous rendre heureux de temps en temps. Je suis juste en train de dire que vous ne devez pas attendre de lui qu’il « vous rende heureux ». Ce n’est pas sa responsabilité. Cherchez à comprendre ce qui vous rend heureux en tant qu’individu, soyez heureux vous-même, et chacun peut ensuite ramener sa part de bonheur dans la relation. » _Mandy

 On parle beaucoup de « sacrifices » dans une relation. Vous êtes censé maintenir la relation heureuse en vous sacrifiant constamment pour les besoins de l’autre. Il y a un peu de vérité là-dedans, la relation demande à ce que chaque membre apporte consciemment quelque chose de bon, mais…

Le problème c’est quand tout le poids du bonheur la relation est posé sur les épaules de l’autre et que chaque personne est dans un sacrifice constant. Une relation basée sur les sacrifices ne peut pas durer dans le temps, et deviendra dangereuse pour les deux individus qui en font partie.

« Les relations co-dépendantes ont une stabilité inhérente parce que vous êtes tous les deux enfermés dans une sorte d’accord, une «  bonne affaire » implicite : vous tolérez le mauvais comportement de l’autre parce qu’il tolère le vôtre, et aucun de vous ne veut être seul. En surface, cela ressemble à une relation normale basée sur des compromis, parce que c’est ce que les gens fonts. Mais la réalité est que les ressentiments s’accumulent, et les deux parties deviennent l’otage émotionnel de l’autre personne au lieu de faire face à leurs propres névroses (il m’a fallu 14 ans pour le réaliser, soit dit en passant). »_Karen

Une relation saine et heureuse demande deux individus saints et heureux. LE mot clef ici : « individus ». Cela signifie deux personnes avec leur propre identité, leur propre intérêt et perspective, des choses qu’ils font par eux même, au moment où ils ont envie de le faire selon leur propre timing.

C’est pour cela qu’essayer de contrôler votre partenaire (ou vous imposer un contrôle de vous-même pour votre partenaire) pour le rendre « heureux » va indéniablement se retourner contre vous, car cela va détruire l’identité propre de chaque personne, l’identité même qui a attiré chaque personne et les a et réunies en premier lieu.

 « N’essayez pas de le changer. C’est la personne que vous avez choisie. Vous étiez assez bien ensemble pour vous marier alors ne vous attendez pas à ce qu’il change maintenant. »_Allison

« N’abandonnez pas la personne que vous êtes pour la personne avec qui vous êtes. Cela va seulement se retourner contre vous et vous rendre tous les deux mal. Ayez le courage d’être qui vous êtes, et plus important encore, laissez votre partenaire être qui il est. Vous êtes ces deux personnes qui sont tombées amoureuses l’une de l’autre en premier lieu. »_Dave

Haut de page


6- Donnez vous de l’espace l’un l’autre.

« Assurez-vous d’avoir votre propre vie, sinon il est plus difficile d’avoir une vie ensemble. Ce que je veux dire ? Ayez vos propres intérêts, vos propres amis, votre propre réseau de soutien, vos propres activités. Réunissez vos activités quand vous pouvez, mais ne pas être identique va vous donner des sujets de discussions et des choses à vous exposer l’un l’autre. Cela aidera à élargir vos horizons en tant que couple, et ce sera moins ennuyeux que si les deux vivent exactement la même vie. »_Anonyme

Parmi les témoignages, l’un des thèmes les plus populaires est l’importance de créer de l’espace entre l’un et l’autre.

Certaines personnes ont peur de laisser de la liberté et de l’indépendance à leur partenaire. Cela vient d’un manque de confiance et d’une insécurité intérieure: la peur que si nous donnons trop d’espace à notre partenaire, il va se rendre compte qu’il ne veut plus être avec nous. En général, moins nous sommes à l’aise avec notre dignité dans la relation et notre mérite à être aimé, plus nous essayons de contrôler la relation et le comportement de notre partenaire.

Mais plus important encore, cette incapacité à laisser nos partenaires être qui ils sont, est une forme subtile d’irrespect. Si vous ne pouvez pas faire confiance à votre mari quand il va simplement faire un golf avec ses amis, ou si vous avez peur de laisser votre femme aller boire un verre après le boulot, que dire de votre respect pour sa capacité à se débrouiller seuls ? Que dire de votre respect pour vous-même ? Si vous entrentenez la croyance qu’un verre après le travail est suffisant pour vous éloigner de votre petite ami, vous donnez du pouvoir à l’extérieur et vous vous placez en victime de l’extérieur. Parce que vous manquez de confiance en vous. Il est alors bon de revoir votre estime de vous-même à la hausse.

«Nous allons sur nos dix-sept ans. Si vous aimez suffisamment votre partenaire, vous le laisserez être qui il est, vous ne le possédez pas, vous ne possédez pas avec qui il sort, ce qu’ils font ou ce qu’ils ressentent. Ça me rend folle quand je vois des femmes qui ne laissent pas leurs maris sortir avec ses potes ou sont jalouses des autres femmes. »_Natalie

Haut de page


7- Vous et votre partenaire allez évoluer et changer de façon inattendue: Accueillez-le.

« Au cours des 20 dernières années, nous avons tous deux énormément changé. Nous avons changé de religion, de partis politiques, de couleurs et de styles de cheveux, mais nous nous aimons et peut-être même plus qu’avant. Nos enfants adultes disent constamment à leurs amis quels romantiques désespérés nous sommes. Et notre plus grande force, c’est de ne pas nous soucier de ce qu’on peut dire de notre relation. “_ Dotti

Un thème qui a été soulevé à maintes reprises, particulièrement chez les personnes mariées depuis plus de 20 ans, est à quel point chaque individu change au fil des décennies, et à quel point chaque personne doit être prête à accueillir l’autre partenaire. Un lecteur a mentionné qu’à son mariage, un membre âgé de la famille lui avait dit: «Un jour, dans plusieurs années, tu te réveilleras et ton conjoint sera une personne différente, assure toi de tomber amoureux de cette personne aussi. »

Il s’ensuit logiquement que s’il y a un fondement de respect pour les intérêts et les valeurs de chaque individu dans la relation, et que chaque individu est encouragé à favoriser sa propre croissance et son développement, chaque personne évoluera au fil du temps de manière différente et inattendue. Il incombe ensuite au couple de communiquer et de s’assurer qu’ils sont constamment au courant des changements qui se produisent chez leur partenaire, et qu’ils acceptent et respectent continuellement ces changements au fur et à mesure qu’ils surviennent.

Vous êtes probablement en train de lire ceci et de penser: « Je comprends, Bill aime la saucisse aujourd’hui, mais dans quelques années il préférera surement le steak. Je peux gérer ça. »

Non, je parle de changements de vie assez sérieux. Rappelez-vous, si vous allez passer des décennies ensemble, il est possible qu’un évènement vraiment lourd puisse changer le quotidien. Parmi les principaux changements de vie auxquels les gens disent que leur mariage a survécu il y a: changement de religion, déménagement dans un autre pays, décès de membres de la famille, soutien aux membres âgés de la famille, changement des convictions politiques et changement d’orientation sexuelle…

Ce qui est merveilleux, c’est que ces couples ont survécu car leur respect mutuel leur a permis de s’adapter et de permettre à chaque personne de continuer à s’épanouir et à grandir.

« Lorsque vous vous engagez envers quelqu’un, vous ne savez pas vraiment avec qui vous vous engagez. Vous savez qui ils sont aujourd’hui, mais vous ne savez pas qui sera cette personne dans cinq ans, dix ans et ainsi de suite. Vous devez être préparé à l’inattendu, et vous demander vraiment si vous admirez cette personne indépendamment des détails superficiels (ou pas si superficiels), parce que je promets que presque tous à un moment ou à un autre vont changer, ou partir »_ Michael

Ce n’est pas facile, bien sûr. En fait, cela peut même être destructeur. C’est pourquoi vous devez vous assurer que vous et votre partenaire sachiez comment vous accorder.

Haut de page


8- Apprenez à gérer les conflits.

« La relation amoureuse est quelque chose de vivant et respirant. Tout comme le corps et les muscles, elle ne peut pas se renforcer sans stress ni challenge. Vous devez vous battre. Vous devez décortiquer les choses. Les obstacles font le mariage. »_Ryan Saplan

John Gottman est un psychologue et chercheur qui a passé plus de 30 ans à analyser les couples mariés en cherchant les clefs de ce qui les maintenait ensemble, ou de ce qui les amène à la séparation. Si vous avez déjà lu des articles de conseils sur les relations de couple avant, il y a de forte chances que vous ayez déjà été exposé directement ou indirectement à son travail.

Le plus intéressant au sujet des recherches de Gottman, c’est de se rendre compte que les choses qui mènent au divorce ne sont pas forcément celles que vous croyez. Les couples à succès, comme les couples qui se séparent, ont toujours des conflits.

Il a été capable de montrer quatre caractéristiques principales d’un couple qui se dirige vers le divorce. Les voici :

  • Critiquer le caractère de votre partenaire : «  t’es tellement stupide » versus « ce que tu as fait était stupide. »
  • Etre sur la défensive, ou blâmer : « Je n’aurai pas fait ça si tu n’étais pas tout le temps en retard! »
  • Le mépris : rabaisser votre partenaire pour le faire se sentir inférieur.
  • Mauvaise volonté, mauvaise foi : Se retirer de la dispute et ignorer votre partenaire.

Les témoignages des lecteurs mettent l’attention là-dessus également. Parmi plus de 1500 emails, quasiment tous parlent de l’importance de savoir gérer les conflits.

Les conseils donnés par les lecteurs incluent :

  • Ne jamais insulter votre partenaire. Autrement dit: détestez le pêcher, aimer le pêcheur. Les recherches de Gottman ont montré que le mépris, dénigrer et humilier votre partenaire est le premier facteur pour prédire le divorce.
  • Ne ramenez pas les disputes précédentes dans la dispute actuelle. Cela ne résout rien et empire deux fois plus le conflit qu’avant. Oui, il a oublié de faire les courses sur le chemin du retour, mais quel est le rapport avec le fait qu’il ait été impoli avec votre mère à Noel dernier ?
  • Si les choses deviennent trop tendues, faites une pause. Retirez-vous de la conversation et revenez une fois que les émotions sont passées. Quand les choses deviennent intenses dans le couple et que vous êtes submergé par l’émotion, vous pouvez très bien partir, juste pour un moment. Marcher un peu dans le quartier, vous poser pendant environ 15 minutes. Puis revenir et vous serez tous les deux plus calmes : vous pouvez reprendre la discussion avec un ton beaucoup plus conciliant.
  • Rappelez-vous qu’avoir raison n’est pas aussi important que d’avoir deux personnes qui se sentent respectées et entendues. Vous avez peut-être raison, mais si vous avez raison et que votre partenaire se sent mal aimé, alors il n’y a pas de véritable gagnant.

Mais tout cela demande d’avoir acquis un autre point important: être prêt à gérer le conflit en premier lieu.

Je pense que quand les gens parlent de la nécessité d’une «bonne communication» (un conseil vague dont tout le monde parle mais qui n’est clair pour personne), voici ce qu’ils veulent dire: être disposé à avoir ces discussions inconfortables. Soyez prêt à avoir des conflits. Dire les choses qui ne font pas plaisir et tout se dire dans un esprit d’ouverture et de bienveillance.

« Mais ce n’est absolument pas sa faute à elle seule. Il y avait des moments où j’ai vu d’énormes signaux d’alarme. Au lieu d’essayer de comprendre ce qui n’allait pas dans notre monde, je me suis simplement soumis. J’ai acheté plus de fleurs, ou de bonbons, j’ai fait plus de corvées pour la maison. J’étais un «bon» mari dans tous les sens du terme. Mais ce que je ne faisais pas c’était de prêter attention aux bonnes choses. Elle me disait qu’il n’y avait pas de problème mais il y en avait. Et au lieu de dire quelque chose, j’ai ignoré tous les signaux. »_ Jim

 Haut de page


9- Apprenez à pardonner.

« Quand tu finis par avoir raison à propos de quelque chose – tais-toi. Tu peux avoir raison et être silencieux en même temps. Ton partenaire sait déjà que tu as raison et se sentira d’autant plus aimé sachant que tu ne lui as pas envoyé en plein cœur comme une épée aiguisée »_Brian

 « Dans le mariage, il n’y a pas de victoire. »_Bill

La pépite des recherches de Gottman est le fait que les couples qui réussissent ne résolvent pas réellement tous leurs problèmes. En fait, ses découvertes vont même complètement à l’inverse de ce que la plupart des gens attendent: les relations durables et heureuses ont des problèmes qui ne disparaissent jamais complètement, tandis que les couples qui ont besoin d’être d’accord et de faire des compromis sur tout finissent par se sentir malheureux et se séparent car ils ne cherchent pas la comprehension profonde de l’autre.

Comme tout le reste, on en revient au respect. Si vous avez deux personnes différentes partageant une vie ensemble, il est inévitable qu’elles aient des valeurs et des points de vue différents sur certaines choses et vont entrer en conflit sur ces points. La clé ici n’est pas de changer l’autre personne – le désir de changer votre partenaire est par nature irrespectueux (pour lui et pour vous) – mais plutôt de simplement respecter la différence, l’aimer malgré cela, et quand les choses deviennent un peu plus crues sur les bords, lui pardonner pour cela.

« Tout le monde dit que le compromis est la clé, mais mon mari et moi ne le voyons pas de cette façon. Il s’agit plus de chercher la compréhension. Le compromis est une connerie, parce qu’il laisse les deux parties insatisfaites, perdant des petits morceaux d’eux-mêmes dans un effort pour s’entendre. D’un autre côté, refuser de faire des compromis est tout aussi désastreux, car vous transformez votre partenaire en concurrent («je gagne, tu perds»). Ce sont de mauvais objectifs, car ils sont basés sur le résultat plutôt que sur le processus. Lorsque votre objectif est de savoir où en est votre partenaire – pour profondément et sincèrement le comprendre – vous êtes forcément impactés par le processus. Le conflit devient beaucoup plus facile à gérer parce que vous en voyez le contexte. »_ Michelle

La clé du bonheur n’est probablement pas de réaliser vos plus grands rêves, ou d’éprouver des émotions vertigineuses, mais plutôt de trouver des défis que vous aimez réaliser.

Un concept similaire semble être vérifié dans les relations: votre partenaire idéal n’est pas quelqu’un qui ne crée pas de problèmes dans la relation, mais plutôt quelqu’un qui crée des problèmes avec lesquels vous vous sentez bien, et que vous vous sentez capable de gérer.

Mais comment pardonner? Qu’est-ce que cela signifie réellement? Encore une fois, quelques conseils des lecteurs:

  • Quand une dispute est terminée, c’est fini. Certains couples sont allés jusqu’à en faire une règle d’or dans leur relation. Quand vous avez fini de vous battre, peu importe qui a eu raison et qui a eu tort, peu importe que l’un soit méchant et l’autre gentil. C’est fini. C’est dans le passé. Et vous êtes tous deux d’accord pour ne pas en parler tous les mois pendant les trois prochaines années.
  • Il n’y a pas de tableau des scores. Personne n’essaie de “gagner” ici. Il n’y a pas de “Tu me dois ça parce que tu as foiré la lessive la semaine dernière.” Il n’y a pas de “J’ai toujours raison sur les trucs financiers, alors tu devrais m’écouter.” Il n’y a pas de “Je lui ai acheté trois cadeaux et elle ne m’a accordé qu’une seule faveur. ” Tout dans la relation est donné et fait inconditionnellement, c’est à dire: sans attente ni manipulation.
  • Lorsque votre partenaire a tout foiré, séparez les intentions du comportement. Reconnaissez les choses que vous aimez et admirez chez votre partenaire et comprenez qu’il a tout simplement fait du mieux qu’il pouvait. Il a gâché les choses par ignorance, pas parce que c’est une mauvaise personne. Pas parce qu’ils vous haïssent secrètement et veulent provoquer un divorce. Pas parce qu’il y a quelqu’un d’autre qui l’éloigne de vous. Votre partenaire est une bonne personne. C’est pourquoi vous êtes avec. Si jamais vous perdez votre foi en cela, alors vous commencerez à éroder votre foi en vous-même.

Et enfin, choisissez vos batailles à bon escient. Vous et votre partenaire avez tellement d’autre choses à faire, assurez-vous de ne porter votre attention que sur les choses qui comptent réellement.

« Nous sommes mariés et heureux depuis plus de 40 ans. Un conseil qui vient à l’esprit: choisissez vos batailles. Certaines choses importent, valent la peine d’être discutées. La plupart ne le sont pas. Disputez-vous sur des petites choses et vous vous retrouverez à vous disputer sans fin, sans vous arrêter; car les petites choses apparaissent tout au long de la journée, et prennent toute la place au fil du temps. C’est comme la torture de l’eau chinoise: mineure à court terme, corrosive avec le temps. Réfléchissez: est-ce une petite chose ou une grande chose? Cela vaut-il la peine de se disputer? »_ Fred

 Haut de page


10- Les petites attentions.

« Si vous ne prenez pas le temps de vous retrouver pour déjeuner, de faire une promenade ou de sortir dîner et aller voir un film avec une certaine régularité, vous finissez par vous retrouver avec un colocataire. Rester connectés à travers les hauts et les bas de la vie est essentiel. Finalement, vos enfants grandiront et partiront, votre beau-frère odieux rejoindra un monastère et vos parents mourront. Quand cela arrivera, devinez qui reste? Votre partenaire. Vous ne voulez pas vous réveiller 20 ans plus tard et voir un étranger à coté de vous, parce que la vie aura brisé les liens que vous avez formés avant le début de la tempête. Vous et votre partenaire devez être l’œil de l’ouragan. »_Brian

Un conseil simple mais efficace: n’arrêtez jamais d’avoir des petites attentions. Ça compte.

Des choses aussi simples que de dire «je t’aime» avant d’aller au lit, de se tenir la main pendant un film, de faire de petites faveurs ici et là, d’aider à certaines tâches ménagères. Même nettoyer derrière vous quand vous faites pipi accidentellement sur le siège des toilettes (oui oui, quelqu’un a dit ça dans son témoignage). Ces attentions sont importantes et comptent énormément à long terme.

De la même manière que Fred, marié depuis plus de 40 ans, a déclaré plus haut que se disputer sur des petites choses compte et vous tire toujours vers le bas, les petites faveurs et les démonstrations d’affection comptent énormément pour garder le cap. Ne les perdez pas.

C’est d’autant plus important une fois que les enfants entrent en jeu: votre mariage est une priorité.

« Les enfants sont vénérés dans notre culture ces jours-ci. Les parents sont censés tout sacrifier pour eux. Mais la meilleure façon d’élever des enfants sains et heureux est de maintenir un mariage sain et heureux. Les bons enfants ne font pas un bon mariage. Un bon mariage fait de bons enfants. Alors faites de votre mariage la priorité absolue. »_ Susan

Les lecteurs conseillent activement d’organiser régulièrement des «rendez-vous galants», de planifier des escapades de fin de semaine et de prendre le temps de faire l’amour, tout ça même lorsque vous êtes fatigué, même lorsque vous êtes stressé et épuisé et que le bébé pleure, même quand le plus grand a un match de foot a 5h30 du matin le lendemain. Ne partez jamais sans prendre le temps de dire au revoir à votre partenaire… Prenez le temps pour tout ça. Ca vaut le détour.

Haut de page


11- Le sexe compte… beaucoup.

 « Et tu sais comment savoir si ton couple bat de l’aile? Le sexe commence à battre de l’aile aussi. Point. Aucun autre test requis. »_Anonyme

Le sexe montre l’état de l’union. Si la relation va bien, le sexe sera bon. Vous allez tous les deux le vouloir et l’apprécier. Lorsque la relation est mauvaise (quand il y a des problèmes non résolus et des émotions négatives non exprimées) alors le sexe sera souvent la première chose qui va se déteriorer.

Cela m’a été réitéré des centaines de fois dans les témoignages. La nature même du sexe varie beaucoup d’un couple à l’autre (certains couples prennent l’expérimentation sexuelle au sérieux, d’autres croient que la fréquence compte, d’autres en arrivent aux fantasmes) mais le principe sous-jacent est le même partout: les deux partenaires doivent être sexuellement satisfaits le plus possible.

Non seulement le sexe maintient la relation saine, mais il a aussi un pouvoir guérisseur, prenez le temps de planifier un temps sexy pour votre couple.

Sous les airs de Marvin Gaye:

Haut de page


 12- Soyez pratiques, créez des règles de vie à deux.

« Il n’y a pas de répartition à 50/50 pour le ménage, l’éducation des enfants, la planification des vacances, vider le lave-vaisselle, l’achat de cadeaux, le dîner, l’argent, etc. Le plus tôt tout le monde accepte ça, plus tôt tout le monde est content. Nous avons tous des choses que nous aimons faire et que nous détestons faire; nous avons tous des choses dans lesquelles nous sommes bons et d’autre moins. PARLEZ à votre partenaire de tout ça quand il s’agit de planifier, diviser et  faire toutes les choses du quotidien. »_ Liz

Tout le monde a une idée préconçue de la façon dont une relation devrait fonctionner. Les deux partagent des responsabilités. Les deux personnes parviennent à équilibrer leur temps avec le couple et leur temps pour eux-mêmes. Tous deux poursuivent leur propres intérêts stimulants, puis partagent les avantages ensemble. Les deux nettoient les toilettes à tour de rôle et cuisinent des lasagnes gourmandes pour toute la famille à Noël.

Et puis… il y a le réel fonctionnement des relations.

Désordonnées. Stressantes. Un manque de communication partout, de sorte que vous avez tous les deux l’impression de parler continuellement à un mur.

Les relations sont imparfaites, c’est un fait. Les affaires désordonnées. Pour la simple raison qu’elles sont composés de personnes imparfaites et désordonnées – deux personnes différentes qui veulent des choses différentes à des moments différents de différentes manières.

Soyez pragmatique. Si la femme est avocate et passe 50 heures au bureau chaque semaine, et que le mari est un artiste et peut travailler à la maison presque tous les jours, il semble plus logique que ce soit lui qui s’occupe de la plupart des tâches quotidiennes.

Tout le monde se sent mieux quand le travail est divisé. Déterminez ce à quoi vous êtes bon, ce que vous aimez / détestez, puis arrangez-vous en conséquence. Par exemple, ma femme adore nettoyer, mais elle déteste les trucs malodorants. Alors c’est moi qui fait la vaisselle et vide les ordures.

En plus de cela, de nombreux couples ont suggéré d’établir des règles de relation. Cela semble scolaire, et pourtant, c’est pratique. Dans quelle mesure partagez-vous vos finances? Combien de crédits sont pris ou remboursés? Combien chaque personne peut-elle dépenser sans consulter l’autre? Quels achats doivent être faits ensemble ou séparément ? Comment décidez-vous des prochaines vacances ?

Posez-vous et parlez de ce genre de choses. Bien sûr, ce n’est pas sexy ni cool, mais cela doit être fait. Vous partagez une vie ensemble et vous devez donc planifier et tenir compte des besoins et des ressources de chaque personne.

Une personne a même témoigné qu’elle et son mari font des points annuels. Ils font un bilan annuel où ils discutent de tout ce qui se passe dans le ménage qu’ils aiment et n’aiment pas et ce qu’ils peuvent faire pour le changer dans l’année à venir. Ce genre de truc permet aux couples de rester en contact avec ce qui se passe entre eux. Et parce qu’ils sont toujours au courant des besoins de chacun, ils sont plus encrins de grandir ensemble plutôt que de se séparer.

Haut de page


13- Apprenez à surfer sur les vagues de la vie.

 « Je suis marié depuis 44 ans (4 enfants, 6 petits-enfants). Je pense que la chose la plus importante que j’ai apprise au cours de ces années est que l’amour que vous ressentez l’un pour l’autre change constamment. Parfois vous ressentez un amour profond et une réelle satisfaction, d’autres fois vous pensez ne rien avoir à faire avec votre conjoint; parfois vous riez ensemble, parfois vous vous criez dessus. C’est comme un tour de montagnes russes, des hauts et des bas tout le temps, mais comme vous restez ensemble assez longtemps, les bas deviennent moins marquants et les hauts sont plus dans l’amour. Donc, même si vous pensez que vous ne pourrez plus jamais aimer votre partenaire, cela peut changer, si vous lui donnez une chance. Je pense que les gens abandonnent trop tôt. Vous devez être le genre de personne que vous voulez que votre conjoint soit. Quand vous faites cela, cela fait toute la différence. »_Chris

Les relations sont comme les vagues, les gens doivent apprendre à surfer dessus. Il y a des vagues d’émotions constantes dans une relation, des hauts et des bas. Certaines vagues durent quelques heures, d’autres des mois voire des années. La clé est de comprendre que peu de ces vagues ont quelque chose à voir avec la qualité de la relation – les gens perdent des emplois, les membres de la famille meurent, les couples déménagent, changent de carrière, gagnent ou perdent beaucoup d’argent. Votre travail en tant que partenaire engagé consiste simplement à suivre les vagues avec la personne que vous aimez, peu importe où ils vont. Car finalement, aucune de ces vagues ne dure. Et vous vous retrouvez simplement l’un avec l’autre.

« Il y a deux ans, j’ai soudainement commencé à en vouloir à ma femme pour un certain nombre de raisons. J’ai eu l’impression de flotter, de faire un excellent travail de vie commune et de co-parentalité, mais pas de maintenir une réelle connexion. Ça s’est détérioré au point que j’ai considéré me séparer d’elle; cependant, chaque fois que je réfléchissais sérieusement à la question, je ne pouvais pas identifier un seul problème qui en était vraiment un. Je savais qu’elle était une personne incroyable, mère et amie. Je me mordais souvent la langue et espérais que le malaise passerait aussi soudainement qu’il était arrivé. Heureusement, c’est ce qui s’est produit et je l’aime plus que jamais. Donc, la sagesse est de donner à votre conjoint le bénéfice du doute. Si vous avez été heureux pendant une si longue période, c’est le cas pour une bonne raison. Soyez patient et concentrez-vous sur les nombreux aspects qui existent encore et qui vous ont fait tomber amoureux en premier lieu. »_ Kevin

Dernier exemple mais pas des moindre, car c’est celui qui résume tout ce que nous avons pu dire jusqu’à maintenant, je vous laisse prendre connaissance du magnifique témoignage de Margot :

« Vous pouvez traverser n’importe quoi tant que vous ne vous détruisez pas vous-même ou l’un l’autre. Vous pouvez travailler émotionnellement, physiquement, financièrement ou spirituellement. Ne mettez de limites à aucun sujet de discussion. N’ayez jamais honte, ne vous moquez jamais l’un de l’autre pour les choses que vous faites et qui vous rendent heureux. Ecrivez pourquoi vous êtes tombé amoureux et lisez-le chaque année lors de votre anniversaire (ou plus souvent). Ecrivez-vous des lettres d’amour souvent. Faites de votre couple une priorité. Quand les enfants arrivent, il est facile de tomber dans la frénésie de les mettre en premier dans votre vie … mais n’oubliez pas l’amour d’où ils proviennent. Vous devez garder cet amour vivant et fort pour les nourrir d’amour. Le couple vient en premier. Chacun de vous continuera à grandir. Amenez l’autre avec vous. Soyez celui qui accueille cette évolution. Ne pensez pas que l’autre maintiendra la relation seul. Vous devriez tous les deux penser que c’est à vous de maintenir la relation, afin d’y travailler tous les deux. Soyez passionné quand vous nettoyez, préparez les repas et prenez soin de votre maison. C’est ce qui est demandé tous les jours à chacun, faites en sorte de rendre ces tâches amusantes et heureuses et de les faire ensemble. Ne vous plaignez pas de votre partenaire à qui que ce soit. Aimez-le pour qu’il est. Faites l’amour même quand vous n’êtes pas d’humeur. Faites-vous confiance. Accordez-vous mutuellement le bénéfice du doute. Soyez transparent. N’ayez rien à cacher. Soyez fier l’un de l’autre. Ayez chacun des activités en dehors, mais partagez-les à travers la conversation. Choyez et adorez-vous l’un l’autre. Parlez maintenant avant d’en avoir besoin, afin de vous assurer que vous êtes tous les deux ouverts à travailler ensemble sur la relation. Respectez les sentiments de l’autre. Soyez ouvert au changement et à l’acceptation des différences. Imprimez ceci et référez-vous-y tous les jours. »_Margot

Haut de page


Références et remerciements

Merci à Mark Manson de m’avoir permis de traduire et reprendre son travail, cliquez ici pour voir son article sur le sujet et retrouvez le reste de son travail sur MarkManson.Net .

Le livre de John Gottman : Les raisons du succès ou de l’échec des mariages, Comment faire durer le votre.

 

 

facebook
Restez connectés.